La crainte d’une exposition radioactive

L’iode : une mesure efficace, au bon moment  Abonné

Publié le 21/03/2011
1311327584238229_IMG_65298_HR.jpg

1311327584238229_IMG_65298_HR.jpg
Crédit photo : AFP

1311327587238321_IMG_65299_HR.jpg

1311327587238321_IMG_65299_HR.jpg

QUOTIDIEN - Pourquoi faut-il prendre de l’iode stable en cas d’exposition aux rejets radioactifs ?

JULIEN COLLET - L’ingestion d’iode stable est une des trois principales actions que l’on peut prendre dans le cas d’un accident nucléaire pour se protéger des rejets radioactifs, avec la mise à l’abri et l’évacuation. Ces trois actions s’articulent entre elles. Dans le cas de rejets radioactifs, les iodes radioactifs constituent une part importante de la radioactivité rejetée. Inhalé, l’iode a la particularité de se fixer sur la glande thyroïde.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte