Les enfants victimes de la violence et exilés en France

Les oubliés des politiques de santé publique  Abonné

Publié le 30/06/2014

Il y a 2 ans, le Livre blanc publié par le Centre Primo Levi estimait à 125 000 le nombre de personnes victimes de la torture et de la violence politique exilées en France.

Parmi elles, figurent des enfants et des adolescents arrivés seuls dans notre pays, mais également un nombre croissant d’enfants accompagnants. D’environ 10 000 dénombrés en 2010 par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), nous sommes passés en 2013 à près de 15 000 enfants accompagnant leurs parents dans l’exil qui ont effectué une demande d’asile dans notre pays.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte