Les minorités sexuelles exposées  Abonné

Publié le 14/12/2011

« L’hypothèse de l’homophobie comme facteur de risque du comportement suicidaire est la plus solide pour expliquer la prévalence plus élevée des tentatives de suicide dans les populations homosexuelles et bisexuelles », souligne une étude publiée dans le BEH. La prévalence des TS au cours de la vie est estimée à 10,8 % et 12,5 % pour les femmes et hommes homosexuels, contre 4,9 % et 2,8 % pour les femmes et hommes hétérosexuels.


Source : Le Quotidien du Médecin: 9058