Des échauffourées secondaires

Les digressions de la campagne  Abonné

Publié le 08/03/2012
1331173025330013_IMG_78994_HR.jpg

1331173025330013_IMG_78994_HR.jpg
Crédit photo : AFP

L’HISTOIRE de la viande hallal serait drôle si elle n’avait ouvert la vanne à un torrent de passions sans rapport avec les enjeux économiques et sociaux de la campagne. Marine Le Pen nous annonce, dans un premier temps, que nous mangeons tous de la viande hallal parce que cela convient aux producteurs pour des raisons de prix de revient. Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, dément.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte