Les différentes catégories de victimation  Abonné

Publié le 31/03/2011

Les violences entre pairs sont multiformes. Par exemple, un peu plus de 16 % des enfants répondent avoir été affublés d’un surnom méchant, 25 % avoir été injuriés et 14 % avoir fait l’objet de rejet de la part d’autres élèves. Le racisme, fréquent, est rapporté par 7 % des répondants. Les violences à connotation sexuelles ne sont pas rares : 20 % des élèves disent avoir été regardés aux toilettes, 14 % forcés de se déshabiller et 20 % d’embrasser un autre élève. Les vols apparaissent moins fréquents. Le harcèlement est souvent réalisé en groupe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte