Crash de l’Airbus A 330 Rio-Paris

Les corps devraient pouvoir être identifiés  Abonné

Publié le 08/04/2011
1302225328243690_IMG_58240_HR.jpg

1302225328243690_IMG_58240_HR.jpg
Crédit photo : AFP

1302225325243542_IMG_58208_HR.jpg

1302225325243542_IMG_58208_HR.jpg
Crédit photo : AFP

ILS ONT PASSÉ près de deux ans à 3 900 mètres de profondeur et devraient être remontés d’ici à trois semaines ou un mois. Les corps de quelque 180 passagers de l’Airbus A 330 (à l’origine 228, une cinquantaine d’entre eux ont été repêchés quelques jours après l’accident) devraient néanmoins pouvoir être identifiés, grâce aux conditions exceptionnelles dans lesquels ils ont été maintenus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte