Pour remédier aux carences du plan Grands Froids

« Les centres d’accueil doivent ouvrir 24 heures sur 24 »

Publié le 12/01/2009
- Mis à jour le 12/01/2009
LE QUOTIDIEN - Quels effets du froid hivernal prolongé constatez-vous dans le cadre de la consultation Baudelaire que vous assurez à la PASS de Saint-Antoine ?

Dr JACQUES LEBAS - Avec des températures inférieures à zéro pendant huit jours et huit nuits consécutifs, nous traitons une morbidité accrue chez des patients plus nombreux. Les syndromes de Raynaud connaissent une recrudescence, ainsi que les crises drépanocytaires et bien sûr toutes les infections respiratoires.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?