Les Britanniques votent l’interdiction de fumer en voiture avec un enfant à bord : la France suivra-t-elle ?

Publié le 12/02/2014

Les conducteurs britanniques devront probablement bientôt s’abstenir de fumer en présence d’un enfant. Une interdiction que certains aimeraient voir traverser la Manche.

Le 10 février, dans le cadre de la discussion de la loi « Enfants et Familles », la chambre des Communes a adopté un amendement controversé proposant d’interdire de fumer en voiture en présence d’un enfant. D’après la BBC, cette disposition divise le gouvernement de M. Cameron, mais elle devrait entrer en vigueur avant les prochaines élections, prévues en 2015.

La British Lung Foundation a calculé que chaque semaine, 430 000 enfants voyagent dans une voiture enfumée au Royaume-Uni. Dans une lettre publiée dans le « British Medical Journal » quelques jours avant le débat parlementaire, près de 600 professionnels de la santé respiratoire ont appelé les députés à voter en faveur de l’interdiction de tels comportements.

Les signataires y citent une étude concluant que le tabagisme passif chez les enfants entraîne chaque année au Royaume-Uni 300 000 consultations chez le médecin et 9 500 hospitalisations. D’après une autre étude citée dans la lettre, le confinement de l’habitacle d’une voiture, même fenêtres ouvertes, expose les enfants à des concentrations de fumée qui dépassent les seuils de dangerosité admissibles.

La question fait débat

L’interdiction de fumer en voiture en présence d’enfants pourrait-elle voir le jour en France ? En mars 2013, le sénateur socialiste Yannick Vaugrenard avait posé une question au gouvernement sur le sujet et demandé à l’exécutif d’entamer une réflexion dans ce sens. Constatant que rien n’a été initié à ce jour, il a confié au « Quotidien » son intention de saisir les services du ministère de la Santé après les élections municipales.

Si M. Vaugrenard parvient à faire entendre sa proposition, le débat promet d’être houleux.

Chez les défenseurs des automobilistes, on minimise l’ampleur du problème. Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 millions d’automobilistes, pense que très peu de gens fument en voiture en présence de leurs enfants. Faux, répond Emmanuelle Béguinot, directrice du Comité national contre le tabagisme (CNCT). Celle-ci ne dispose pas de chiffres pour la France, mais considère que la prévalence du tabagisme y étant plus forte qu’outre-Manche, l’exposition des enfants au tabac en voiture doit y être plus importante.

M. Chasseray reconnaît qu’il est « fou » de fumer avec des enfants à bord, mais s’interroge sur l’opportunité de passer par la voie législative pour empêcher de tels comportements. Pour lui, « la voiture, c’est un domaine privé ». Mme Béguinot souligne au contraire que plusieurs pays ont déjà franchi le pas de l’interdiction. La France doit d’après elle leur emboîter le pas.

Adrien Renaud

Source : lequotidiendumedecin.fr