Assistants sexuels pour les personnes handicapées

Les associations veulent un débat  Abonné

Publié le 07/03/2013

ROSELYNE Bachelot, alors ministre de la santé avait opposé un refus catégorique. « Vous pensez que la ministre en charge des droits des femmes va soutenir un truc pareil ! », avait-elle déclaré en commentant une proposition de loi portée par Jean-françois Chossy en faveur de l’accès des personnes handicapées à des assistants sexuels. « J’y suis rigoureusement, formellement, totalement opposée », avait-elle ajouté.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte