Forte prévalence du VIH et du VHC en prison

Les associations réclament des mesures  Abonné

Publié le 14/10/2011
1318554955289233_IMG_69202_HR.jpg

1318554955289233_IMG_69202_HR.jpg

1318554953289184_IMG_69186_HR.jpg

1318554953289184_IMG_69186_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

« LA SITUATION actuelle en prison correspond... à celle des années 1980, où, en France, le refus de toute politique de réduction des risques a contribué à la contamination de milliers d’usagers de drogues », s’émeut le TRT-5. Le collectif, qui regroupe neuf associations de lutte contre le VIH/sida, a été associé à la mise en œuvre des études PREVACAR (estimation de la prévalence virale et de l’offre de soins en milieu carcéral) et PRI2DE (accès aux mesures de prévention et réduction des risques infectieux en milieu pénitentiaire).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte