Le travail posté augmente le risque de fausse couche  Abonné

Publié le 15/07/2013
1373645362447742_IMG_109049_HR.jpg

1373645362447742_IMG_109049_HR.jpg
Crédit photo : Phanie

Fausses couches, troubles du cycle, infertilité, le travail posté n’est pas sans conséquences pour la fonction reproductrice féminine. Une large méta-analyse britannique sur un total de 119 345 femmes (publications de 1969-janvier 2013) montre pour la première fois l’impact des horaires non conventionnels chez les femmes, qu’il s’agisse de travail de nuit ou de travail par rotation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte