Le projet de budget pour 2013

Le souffle court  Abonné

Publié le 01/10/2012
1349053967375269_IMG_90220_HR.jpg

1349053967375269_IMG_90220_HR.jpg
Crédit photo : AFP

LE GOUVERNEMENT de Jean-Marc Ayrault a choisi la voie la plus étroite en refusant, tout au moins pour le moment, de transférer une partie des charges sociales sur la TVA, en limitant le gros de l’assiette aux 10 % des Français qui sont à la fois épargnants et contribuables et en choisissant de ne réduire que de 10 milliards l’ensemble des dépenses de l’État. Il l’a fait à la fois par idéologie, pour maintenir un haut niveau de prestations sociales et par revanchisme, pour ne pas reprendre les idées du gouvernement précédent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte