Sarkozy visite une clinique à Fontainebleau

Le président fait du rapprochement public-privé une « belle petite affaire »  Abonné

Publié le 09/05/2011
1304903562252520_IMG_60394_HR.jpg

1304903562252520_IMG_60394_HR.jpg
Crédit photo : AFP

LA CLINIQUE de Fontainebleau – la première clinique que visite Nicolas Sarkozy en tant que président de la République – se regroupe avec l’hôpital d’en face. Pour le chef de l’État, le projet est « porteur ». S’il permet de réduire de 10 % la fuite des patients vers Paris, ce seront 36 millions d’euros de recettes en plus pour la plateforme public privé. « La belle petite affaire », a commenté le président lors d’une table ronde. Mieux vaut coopérer « plutôt que de faire mourir les deux » établissements, estime-t-il.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte