Soins aux délinquants sexuels

Le médecin coordonnateur, ce funambule  Abonné

Par
Adrien Renaud -
Publié le 10/07/2017
MED COOR

MED COOR
Crédit photo : PHANIE

« Dites, docteur, ce patient que vous suivez et qui a été condamné pour viol sur mineur en 2003… Il va se remarier et il y a des enfants au domicile de sa future femme… Vous pensez que ça pose un problème ? » La question, en soi difficile, devient vraiment ardue quand c'est le juge d'application des peines qui la pose. Mais il en faudrait plus pour désarçonner le Dr Laurent Desblancs. Depuis douze ans, ce psychiatre nantais suit des auteurs d'infractions sexuelles en tant que médecin coordonnateur dans le cadre des mesures d'injonction de soins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte