Un plan pour l’autisme

Le diagnostic précoce dès 18 mois  Abonné

Publié le 19/12/2013

« LA PSYCHANALYSE est partout présente en France. Il ne s’agit pas de monter les familles contre les psychanalystes, mais d’utiliser tous les leviers pour faire en sorte que les bonnes pratiques identifiées par la Haute autorité de santé (HAS) et l’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM) soient mises en œuvre », a annoncé Marie-Arlette Carlotti en présentant le 3e plan autisme, le 2 mai dernier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte