Équation économique insoluble

Le désarroi du pouvoir  Abonné

Publié le 28/02/2013
1362017498413287_IMG_100004_HR.jpg

1362017498413287_IMG_100004_HR.jpg
Crédit photo : AFP

ON NE DIRA PAS, comme le fait la droite, que le pouvoir a menti. Mais il a péché par optimisme. François Hollande misait sur une reprise de la croissance qui n’aura pas lieu cette année et sera insuffisante pour l’an prochain. De son côté, le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, qui avait juré qu’il n’y aurait plus d’impôts nouveaux après tous ceux qui ont été créés cette année, change de discours. Les prévisions de croissance (0,1 % pour cette année) sont tellement mauvaises que l’État a besoin de 6 milliards de plus pour boucler le budget.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte