Étude

Le coming out, enjeu de santé publique  Abonné

Publié le 31/01/2013

« Faire ou pas son coming out ne doit plus être le sujet de débat à la mode, c’est une question de santé publique », affirme Robert-Paul Juster, principal auteur d’une étude publiée dans la revue « Psychosomatic Medicine ». L’objectif principal de l’étude conduite au Centre d’études sur le stress humain de l’Hôpital H. Lafontaine (Université de Montréal) était de comparer l’état physique et psychique des gays, lesbiennes et bisexuels avec celui des hétérosexuels.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte