Numéro d’urgence pour les sans-abri

Le 115 est déjà saturé  Abonné

Publié le 15/12/2014

Avec la baisse des températures intervenue la semaine dernière, le 115, numéro d’urgence pour les sans-abri, connaît ses premiers dysfonctionnements : à Rouen la moitié des appels n’a pu être satisfaite, alors qu’étaient saturés les centres d’hébergement de Lille, Lyon, Bordeaux, avec un taux de réponse négative de 95 %, selon la FNARS. À Toulouse, où ce taux a été enregistré à 90 %, les travailleurs du 115 ont observé une grève symbolique de 2 heures.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte