Majorité et opposition déchirées

L’atomisation des partis  Abonné

Publié le 30/09/2013
1380549684457777_IMG_111867_HR.jpg

1380549684457777_IMG_111867_HR.jpg
Crédit photo : AFP

MANUELS VALLS avait dénoncé la situation critique créée dans certaines villes par la présence des Roms dont il veut « reconduire la majorité à la frontière. Nous ne sommes pas là pour accueillir ces populations », a-t-il ajouté. Mercredi dernier, il a refusé de modifier ses propos. Jeudi, Cécile Duflot, à peine remise de la démission de Noël Mamère d’EELV, lançait l’offensive contre son collègue. Alain Vidalies, ministre des Relations avec le Parlement, estime que chacun des deux ministres « est dans son rôle ». C’est tout le problème.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte