L’ANSM informe les patients sur les risques liés à l’isotrétinoïne orale  Abonné

Publié le 29/10/2013

Suite à la nouvelle plainte déposée à l’encontre de l’isotrétinoïne orale (Roaccutane) après le suicide de Jordan âgé alors de 22 ans, l’ANSM a mis en ligne sur son site Internet un document d’information à remettre aux patients sur les règles de prescription de ce puissant antiacnéique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte