L'ANSES, les cerises et drosophila suzukii  Abonné

Par
Publié le 11/04/2016

L'image des arboriculteurs du Vaucluse préférant se faire hara-kiri en tronçonnant 300 de leurs cerisiers en fleurs a fait, la semaine dernière, le tour des écrans.

Leur message, en substance : « Nous interdire, début avril, à un mois de la récolte et tandis que nos concurrents européens ne sont pas encore concernés, l'usage du diméthoate, c'est nous exposer à la ruine. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte