L'air des Français chargé en perturbateurs endocriniens et cancérigènes présumés

Par
Damien Coulomb -
Publié le 18/02/2020

Crédit photo : S. Toubon

Selon une étude rendue publique mardi 18 février par l'ONG Générations Futures, il existe des traces de pesticides suspectés d'être des perturbateurs endocriniens ou des cancérigènes dans près de trois quarts des relevés de qualité de l'air effectués en 2017 dans six régions françaises.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)