Lutte anti-dopage et compétitions internationales

L’Agence fraçaise souhaite plus de transparence  Abonné

Publié le 06/06/2012
1338945127354803_IMG_85305_HR.jpg

1338945127354803_IMG_85305_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

1338945128354927_IMG_85326_HR.jpg

1338945128354927_IMG_85326_HR.jpg

« NOTRE PAYS est à l’avant-garde mais on ne peut pas faire cavalier seul », a déclaré Bruno Genevois, président de l’Agence française de lutte contre le dopage lors de la présentation du rapport d’activité 2 011 de l’AFLD. Selon lui, il faut « plus de transparence dans la connaissance de la manière dont se déroulent les contrôles antidopage, spécialement pour les compétitions internationales ». D’après le code mondial antidopage, le contrôle de ces compétitions est du ressort des fédérations internationales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte