Une détenue décède à Fleury-Mérogis

L’accès aux soins derrière les barreaux en question  Abonné

Publié le 08/11/2012
1352341138386817_IMG_93202_HR.jpg

1352341138386817_IMG_93202_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Me SERVANE CROSNIER s’est constitué partie civile pour le mari, incarcéré à la maison d’arrêt de Fresnes, et les 7 enfants de la jeune femme croate, pour avoir accès à toutes les pièces du dossier. Elle a également déposé plainte au nom de la co-détenue. En résumé, elle est décidée à sortir l’affaire du silence, parce que « les problèmes d’accès aux soins en prison sont récurrents ». L’autopsie de la victime devait avoir lieu mercredi, suivie d’analyses toxicologiques et médicales. Mais les premiers éléments suggéreraient de plusieurs négligences.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte