Autoconservation des gamètes de transsexuels

L’Académie émet des réserves et recommande aux praticiens le cas par cas  Abonné

Publié le 31/03/2014
1396966907510677_IMG_126564_HR.jpg

1396966907510677_IMG_126564_HR.jpg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Chaque année en France, entre 100 et 200 personnes transsexuelles sollicitent un traitement hormonal et/ou chirurgical susceptible de les stériliser. Entre septembre 2009 et septembre 2010, les 4 équipes multisites à Bordeaux, Lyon, Marseille et Paris, ont mis en route 329 nouveaux traitements hormonaux, et pratiqué 153 transformations chirurgicales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte