Une étude dans l’armée française

La vaccination est bien tolérée  Abonné

Publié le 19/06/2012

Le personnel militaire français est soumis à un calendrier de vaccination obligatoire en raison du risque infectieux élevé auquel ils sont soumis lors de l’entraînement ou pendant leurs missions à l’étranger. La vaccination est généralement réalisée dans les deux mois qui suivent l’incorporation. Le but de l’étude publiée dans Eurosurveillance (Mayet et col. n °24 du 14 juin 2012 ) était de décrire les évènements indésirables associés à la vaccination (EI) répertoriés dans les forces armées entre 2002 et 2010.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte