Réforme des rythmes scolaires

La semaine de 4,5 jours s’impose  Abonné

Publié le 24/01/2013
1360317675404074_IMG_97439_HR.jpg

1360317675404074_IMG_97439_HR.jpg
Crédit photo : AFP

1360317679404136_IMG_97444_HR.jpg

1360317679404136_IMG_97444_HR.jpg

LE QUOTIDIEN - Quel regard portez-vous, en tant que praticienne, sur le projet de refondation de l’école?

CAROLINE GENET - Pour le moment, je demande déjà à en voir la mise en œuvre. Mais sur le fond, on ne peut en penser que du bien lorsqu’on s’intéresse aux rythmes chronobiologiques de l’enfant. Il y a trop de notions à acquérir lors de journées de classe trop chargées et trop peu nombreuses. Pour les enfants, cela nécessite des moments de concentration bien trop importants. Les périodes d’apprentissage sont saturées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte