Le gouvernement Valls à l’épreuve

La santé « prioritaire », mais pour quoi faire ?  Abonné

Publié le 03/04/2014

C’est un des paradoxes de la nouvelle feuille de route de François Hollande. Soucieux d’envoyer des signaux immédiats à gauche, à l’instant où il nommait Manuel Valls à Matignon, François Hollande a promis, en miroir des économies budgétaires, un « pacte de solidarité » au nom de l’objectif de justice sociale.

Un des piliers de ce pacte, a précisé le chef de l’État lors de son allocution télévisée, « c’est la Sécurité sociale avec la priorité donnée à la Santé ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte