Radioprotection

La réponse des radiologues à l’ASN  Abonné

Publié le 04/04/2011

Dans son rapport au Parlement sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2010 (« le Quotidien » du 1er avril), l’Autorité de sûreté nucléaire souligne l’augmentation des doses reçues par les patients lors des examens d’imagerie et regrette, selon son président, André-Claude Lacoste, que le scanner soit trop souvent préféré à l’IRM. En 2010, chaque Français a reçu en moyenne 3,7 mSv, dont 1,3 provenant d’examens ou de traitements médicaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte