La recherche en branle après les attentats  Abonné

Par
Publié le 10/11/2016

L'Appel d'Alain Fuchs, président du CNRS, à la communauté scientifique à combattre la terreur par l'intelligence n'est pas resté lettre morte. Santé publique France ne l'avait d'ailleurs pas attendu, qui a lancé l'étude épidémiologique IMPACTS à la suite des attentats de janvier 2015.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte