Aluminium vaccinal

La recherche doit se poursuivre  Abonné

Publié le 14/11/2012
1352859637388585_IMG_93625_HR.jpg

1352859637388585_IMG_93625_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

L’IMPLICATION dans certaines pathologies des sels d’aluminium utilisés comme adjuvants vaccinaux est une question régulièrement débattue. Elle revient dans l’actualité avec la décision de l’Agence du médicament (ANSM) de refuser le financement du projet de recherche du Pr Romain Gherardi qui travaille sur ce sujet depuis 18 ans. Une décision que critique vigoureusement la députée européenne Michèle Rivasi, membre de la Commission Environnement et Santé au Parlement Européen.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte