La qualité du sommeil influe sur les performances des petits  Abonné

Publié le 12/07/2013

À 7 ans, l’irrégularité des heures de coucher ou le manque de sommeil diminue les aptitudes à la lecture, aux mathématiques. Toutefois, à cet âge, l’irrégularité ne peut être que la traduction d’une vie familiale chaotique ayant elle-même sans doute des répercussions sur les apprentissages, estiment les auteurs d’un travail qui paraît dans « The Journal of Epidemiology and Community Health ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte