Radicalisation

La psychiatrie s'implique  Abonné

Publié le 15/12/2016
la psy s'implique

la psy s'implique
Crédit photo : PHANIE

La psychiatrie doit-elle s’impliquer dans la problématique du radicalisme ? C’est la question qui est abordée dans un article très récent du Monde (1) qui fait état de la réticence, émanant de notre corps professionnel à ce sujet. II est vrai que, dès lors qu’il nous fut fait proposition d’intégrer cette structure, nous nous sommes interrogés sur la pertinence de notre présence. En effet, les rares publications (2,3) apportaient plutôt le démenti d’une possible relation entre radicalisation et trouble psychiatrique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte