Grossesse et première année de vie

La pollution urbaine augmenterait l’autisme  Abonné

Publié le 27/11/2012

L’EXPOSITION à la pollution urbaine, notamment au dioxyde d’azote et aux particules fines, durant la grossesse et la première année de vie, serait un facteur de risque d’autisme, augmentant d’un facteur 3 son incidence, selon une étude publiée dans Archives General de Psychiatry.

L’incidence de l’autisme, toutes formes, est maintenant supérieure à 1% chez les enfants. De plus en plus d’arguments penchent en faveur d’une théorie environnementale sans qu’elle soit encore vraiment étayée ni même qu’un mécanisme ait pû être évoqué.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte