Les désarrois des économistes

La nostalgie de Karl Marx

Publié le 29/01/2009
- Mis à jour le 29/01/2009
1276109407F_600x_30787_IMG_7819_1233460964310.jpg

1276109407F_600x_30787_IMG_7819_1233460964310.jpg
Crédit photo : AFP

C’EST LA VENGEANCE des vaincus. Il y a vingt ans, le bloc soviétique s’effondrait avec fracas, amorçant la mort ou la révision du communisme. Aujourd’hui, les Castro, Chavez et Morales triomphent de nouveau : eux, au moins, ne se sont pas risqués à participer à l’orgie mondiale des crédits, même si leurs pays sont atteints de plein fouet par la baisse des prix des matières premières. En France, l’opinion assiste, médusée, à une tempête économique qui ajourne les réformes, appauvrit la classe moyenne, rend la vie intenable aux pauvres. L’avenir immédiat est très sombre.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?