Arrêt cardiaque dans les lieux publics

La mort subite rode dans les gares de Paris  Abonné

Publié le 20/04/2015

Crédit photo : PHANIE

Depuis 2007, il est possible d’installer des défibrillateurs automatisés externes dans les lieux publics. Pour autant, il n’existe ni obligation ni recommandations particulières quant à leur répartition. Le centre d’expertise mort subite, (Hôpital Européen Georges Pompidou, Centre de Recherche Cardiovasculaire de Paris) s’est donné, entre autres buts, de fournir les données nécessaires à l’optimisation de la disposition des défibrillateurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte