La médecine libérale entre perplexité et colère  Abonné

Publié le 05/09/2013
1378343737451399_IMG_109999_HR.jpg

1378343737451399_IMG_109999_HR.jpg
Crédit photo : Photo : S. Toubon

SANCTIONS, revalorisations, entrée en vigueur du contrat d’accès aux soins : près d’un an après l’encadrement des dépassements d’honoraires, l’avenant 8 continuera de rythmer l’agenda de la médecine libérale en cette rentrée. « On a l’impression que depuis l’avenant 8, il ne se passe plus rien », résume le Dr Michel Chassang, président de la CSMF.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte