La difficile évaluation de la mortalité liée au Covid-19 : l'Académie de médecine appelle à la prudence sur l'interprétation des chiffres

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 10/06/2020

Crédit photo : AFP

Alors que les mesures de confinement et la mise en place des gestes barrières ont permis d'abaisser le taux de reproduction de l'infection virale à SARS-CoV-2 (le fameux R0) de 2,8 à 0,7 entre le 15 mars et le 31 mai, le taux d'attaque réel du virus et le taux de létalité restent difficile à évaluer en France comme ailleurs « car de très nombreux malades n’ont pas été testés, et les cas suspectés par l’approche syndromique n’ont pas été déclarés », souligne l'Académie nationale de médecine (ANM) dans un communiqué.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)