Baignade dans le Cavu en Corse

La DGS alerte sur le risque de bilharziose  Abonné

Publié le 15/05/2014

Plusieurs cas groupés de bilharziose urogénitale ont été signalés aux autorités sanitaires nationales et régionales en avril. À l’issue des investigations épidémiologiques, il s’avère que les personnes atteintes de bilharziose, n’avaient pas séjourné dans une zone d’endémie, et qu’elles ont probablement été contaminées au cours d’une baignade, à partir de l’été 2011, dans le Cavu, une rivière de Corse-du-Sud proche de Porto-Vecchio.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte