38 ans après la loi Veil

La bataille pour l’accès à l’IVG se poursuit  Abonné

Publié le 21/01/2013
1359644077403255_IMG_97250_HR.jpg

1359644077403255_IMG_97250_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

SOUS UN FROID polaire, accueillies par Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale et Claude Evin, directeur de l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France dans les locaux de la maternité des Lilas, Marisol Touraine et Najat Vallaud-Belkacem ont égrené les mesures susceptibles de lever les obstacles à la pratique de l’IVG. « Je suis fière d’avoir fait voter la gratuité de l’IVG. Il y avait des freins financiers dans l’accès à ce droit, mais il subsiste des freins territoriaux », rappelle d’emblée, Marisol Touraine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte