TRIBUNE LIBRE

Jouer à qui perd gagne n’est pas sans risque  Abonné

Publié le 18/02/2013

Pr Claude HURIET*

LES CRISES SANITAIRES des années 90 ont conduit le Parlement et les pouvoirs publics à renforcer les dispositions censées renforcer la sécurité sanitaire, par la création des agences et par l’information du public, visant à favoriser une prise de conscience des risques inhérents aux progrès de la médecine…

Loin d’avoir obtenu les résultats espérés, les toutes dernières années ont vu se succéder des « drames » dont l’origine et l’ampleur sont toutefois sans commune mesure avec le drame planétaire du sang contaminé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte