Interprétariat médical : l'IGAS veut améliorer l'accès, jugé indispensable  Abonné

Par
Coline Garré -
Publié le 16/01/2020

Crédit photo : S. Toubon

Indispensable dès lors que médecin et patient ne parlent pas la même langue, l'interprétariat médical reste pourtant dans l'angle mort du système de santé de droit commun, regrette l'Inspection générale des Affaires sociales, dans un rapport publié ce 15 janvier. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte