Asthme professionnel

Infirmière, une profession exposée

- Mis à jour le 21/01/2009

Si l’on s’en réfère à une étude publiée par des chercheurs américains et espagnols, les infirmières sont à risque majoré d’asthme d’origine professionnelle. A. A. Arif et coll. ont évalué les diagnostics d’asthme et d’hyperréactivité bronchique posés après le début de l’activité professionnelle. Ils en ont conclu que l’exposition aux produits de nettoyage, au latex des gants, aux traitements en aérosol ainsi que toutes les tâches comportant des adhésifs, de la colle ou des solvants multipliaient le risque de survenue de ces pathologies par un facteur allant de 1,5 à 2.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?