Face à la montée des extrêmes

il faut défendre l’Europe  Abonné

Publié le 12/05/2014
1399883077521169_IMG_129307_HR.jpg

1399883077521169_IMG_129307_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Il est un peu tard. L’exercice d’Europe-bashing bat son plein. Les partis d’extrême droite sont crédités dans les enquêtes d’opinion de scores impressionnants. Le Front national se présente déjà comme le premier parti de France parce qu’il arriverait en tête du scrutin européen. Jusqu’à la publication de sa tribune, François Hollande a manifestement négligé l’Europe ces derniers temps ; il n’a pas trouvé de consensus avec Angela Merkel ; il était, de toute évidence, trop préoccupé par ses difficultés intérieures, politiques, économiques et sociales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte