Il faut aussi une réponse sanitaire

Par
Coline Garré -
Publié le 09/04/2018

Claire Compagnon, présidente du comité de pilotage souligne : « Pendant longtemps, le mot sanitaire dans le champ de l'autisme a été un gros mot. Or ces personnes ont des troubles : il y a une réponse sanitaire à mettre en place. La question, c'est quel type de réponse ? Comment faire évoluer l'offre de soins ? »

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?