Infarctus du myocarde

Il faut améliorer la prise en charge d’urgence  Abonné

Publié le 24/03/2011
1311776553239210_IMG_57148_HR.jpg

1311776553239210_IMG_57148_HR.jpg

UNE ÉTUDE menée en 2009 au niveau européen pour évaluer la qualité de la prise en charge des syndromes coronariens a fait apparaître une très grande disparité entre les pays, disparité indépendante du PIB. Ce sont les pays où la méthode de prise en charge dominante était l’angioplastie primaire (versus la thrombolyse) qui avaient les meilleurs taux de revascularisation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte