Une forte opposition de gauche

Hollande face à ses adversaires  Abonné

Publié le 20/11/2012
1353403696389959_IMG_94117_HR.jpg

1353403696389959_IMG_94117_HR.jpg
Crédit photo : AFP

IL N’ÉTAIT PAS DIFFICILE d’imaginer, au lendemain des élections présidentielles et législatives, que les positions modérées du nouveau président de la République entreraient rapidement en collision avec l’extrême gauche, communistes et mélenchonistes confondus, qui espéraient, peut-être naïvement, qu’ils pèseraient sur les décisions du pouvoir. Naïvement, parce que leurs recettes sont au moins aussi dangereuses que celles du Front national.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte