Crise humanitaire à Gaza

Finir une guerre

Publié le 13/01/2009
1276098095F_600x_25391_IMG_6634_1231930493964.jpg

1276098095F_600x_25391_IMG_6634_1231930493964.jpg
Crédit photo : AFP

LA LOGIQUE de la position israélienne n’est pas contestable : le cessez-le-feu de cinq mois expiré en décembre n’a fait que renforcer le Hamas et, en dépit de violence des attaques israéliennes, les tirs de roquettes n’ont pas cessé. En même temps, les dirigeants israéliens disent qu’ils n’ont pas l’intention d’éradiquer le Hamas de Gaza ni d’en détruire la totalité des stocks de roquettes, sans doute parce que de tels résultats sont impossibles. Si la guerre n’est que la diplomatie poursuivie par d’autres moyens, il faut bien qu’Israël limite le temps qu’il accorde au conflit.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?