Enquête ouverte aux États-Unis après un 1er décès potentiellement lié à la e-cigarette

Par Charlène Catalifaud
Publié le 29/08/2019
- Mis à jour le 29/08/2019

Crédit photo : PHANIE

Le décès d'un Américain survenu le 22 août dernier après avoir vapoté met de nouveau en cause l'innocuité de la cigarette électronique. D'autant qu'entre le 28 juin et le 20 août, ce sont 193 cas de maladie pulmonaire grave potentiellement liée à leur utilisation qui ont été rapportés dans 22 États des États-Unis.

Lors d'une téléconférence, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont fait le point sur cette épidémie. La plupart des patients ont évoqué un début progressif des symptômes, avec notamment des difficultés respiratoires et un essoufflement. Ils étaient par ailleurs nombreux à consommer des produits contenant du THC.

« Même si les cas semblent similaires, nous ne savons pas s'ils ont une cause commune ou s’il s’agit de maladies différentes présentant des manifestations similaires », précise la Dr Ileana Aria des CDC. Une enquête menée par les CDC et la Food and Drug Administration (FDA) est en cours pour déterminer les causes. À ce jour, aucun produit ou composé n'a pu être relié à tous les cas.

Le Dr Robert Redfield, président des CDC, s'est exprimé sur Twitter pour rappeler que la cigarette électronique n'est pas sans danger pour les jeunes, les femmes enceintes ou les adultes qui ne sont pas consommateurs de produits du tabac.

 


Source : lequotidiendumedecin.fr