En rire plutôt qu’en pleurer  Abonné

Publié le 10/05/2011

Beaucoup de compassion, un brin de cynisme, un peu d’amertume, d’exaspération et pas mal d’humour teintent les portraits des 63 chroniques de patients proposées par le généraliste Jean-Christophe Bataille. « En consultation, je me demande souvent qui de mon patient ou de la société est le plus souffrant (...) mais je continue d’observer mes patients comme au spectacle. Un vrai barnum ! » Une fieffée illustration de ce qu’est vraiment le métier de docteur, par un admirateur de Céline.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte